Cancers de la peau

Cancers de la peauLe mélanome

Le mélanome est un cancer de la peau potentiellement dangereux qui débute dans les mélanocytes (les cellules pigmentaires  de la peau) et peut débuter dans un grain de beauté mais il peut aussi se développer comme une tache pigmentée sur une peau auparavant normale. C’est pour cela que tout nouvelle tache pigmentée, surtout si elle est irrégulière dans sa couleur et sa forme et si elle surgit après 40 ans, doit être montrée à un médecin et de préférence à un dermatologue.

Une lésion suspecte de mélanome sera traitée chirurgicalement par exérèse complète. L’examen sous microscope (examen histologique) sera effectué afin de confirmer ou d’infirmer le diagnostique de mélanome.  La suite du traitement dépend de la taille du mélanome.

Un diagnostic précoce est essentiel car au stade initial un bon pronostic reste proche des 100% de survie après 10 ans. Quand il évolue, il y a risque d’extension des cellules malignes en profondeur avec risque de métastases. La survie après 10 ans à ce stade-ci est fort réduite et le pronostic donc plus sombre.

Cancers de la peauLe carcinome basocellulaire (CB) et spinocellulaire (CS)

Le carcinome basocellulaire est le cancer de la peau le plus fréquent. C’est une tumeur à faible malignité qui se développe souvent sur le visage (nez, joues, tempes, front) mais il  peut se localiser partout sur le corps.  La lésion a souvent l’aspect d’un bouton rouge avec un bord  légèrement surélevé; parfois il peut s’agir d’une plaie qui ne guérit pas.  Ces lésions grandissent très lentement. Ce sont des lésions qui restent le plus souvent locales sans potentiel de métastase. Cependant, un diagnostic tardif peut nécessiter une chirurgie plus étendue qui peut laisser des cicatrices mutilantes.

Le carcinome spinocellulaire peut se développer à partir d’une kératose actinique  non traitée et se présente comme une lésion souvent croûteuse surélevée.  A la différence du carcinome basocellulaire, le  carcinome spinocellulaire peut métastaser, mais il s’agit dans la majorités des cas de lésions peu agressives et les métastases sont rares.

Le diagnostic des carcinomes basocellulaire et spinocellulaire est le plus souvent clair pour le dermatologue à l’examen clinique mais un prélèvement de peau (biopsie) avec examen du tissu prélevé sous microscope (examen histologique) est nécessaire pour confirmer le diagnostic et le type de carcinome.

Le traitement est souvent chirurgical. Quand la taille et la localisation le permettent une petite chirurgie s’effectue au cabinet. Dans les cas où on nécessite une infrastructure plus importante la chirurgie sera effectuée en milieu hospitalier.

Haut de page